Profil

  • Polo
  • Jenseits meiner Träume...
  • 13/04/1986

Présente action

Liens tous bien

Les gens que je connais en vrai :
Alice in Finland
Auriane
Bodichoa
Cigalune
Maltordu
Memestra
Milky

Les autres gens auxquels j'aime bien rendre visite :
Giant Panda
Kawaii Saseko
Lego Jeff
Mademoiselle Sio (old)
Mamselle Asia
Nathalily
The Best Place

Blog de parents (ou futurs parents) :
Alix
Angel
Code Sigmund

Blogs BD & Dessin
(amateurs et pros...) :

Accroche-toi à ton sloup
Ana A
Anaïs
AngeLe
Au donjon joyeux
Autobiogriffue
Badstrip (Davy Mourier)
Black Cafard
Boulet
Capu et Libon
Cathy
Cha
Chacalian
Chicou-Chicou
ChN1
Choops (old)
Col-Erase Addicted (old)
Des trucs
Desseins
Double P
Drawer
Excuse me teacher (Teacheror)
Fluoxyne (old)
Foetus et Foetus
Fougère
Frantico
Frodon

Gâ-L
Gally
Goretta
Gribouillblog
Heidi
Jabb
Jérômeuh
Jerry Stobbart
Jesus (old) (older)
Jonn
Ju
Judark
Justine
Kek (old) (older)
La petite souris
L'actu en patates
La route est droite...
Laetb
Laurel
Leamlu
Leseb
Lisa Mandel
Looking for group
Lord Yoyo
LostFish (site)
Louiza et Marie
Lune Rousse
Lychen
Madka
Maé
Maëster
Mara
Maliki
Mann
Margaux Motin
Martin Vidberg
Maxine Leloup
Medrawt
Melaka
Mikesquadventures
Monsieur le Chien
Monsieur Mouk
Morpheen
Nicolas Hitori De (site)
Nicoshark
No Pink Ponies
Obion
Pacboy
Paka
Paka garbage
Pénélope Jolicoeur
Pierrot
Pinceaux et Tablette
Poipoipanda
Poipopoi
Poline
Pour quelques moutons de plus
Précis de Grumeautique
Saboten
Serial Hamster
Shyle (Wertch)
Sinfest
Slo (old)
Slouna
Surimi bleu
Toujours ouvrables (Soph')
Soréphène
Sti
Tous accros
Trondheim (site)
Unter
Waha
Wandrille
YumYum

Grandes sagas du net...
Damned
Donjon de Naheulbeuk
Fernand l'ours blanc
France Five
Les années collège (by Kek)
Peut être (by Kek)
Reflets d'Acide
Rescapés du Survivaure
Une case en moins
Virginie (by Kek)

Dans mes oreilles...
After Forever
Dragonforce
Epica

Pas un blog d'actus. Pas un blog de musique. Pas un blog de geek.
Un peu de tout ça, et plus encore.
Bienvenue dans un bout de ma tête.

Dimanche 29 novembre 7 29 /11 /Nov 19:24
Depuis quelques mois je vis dans un bloc de logements universitaires, et comme pour tout bâtiment de ce genre suffisamment récent, il est équipé de tout l'appareillage de sécurité réglementaire.
Il y a quelque temps, l'alarme s'est déclenchée dans notre couloir car on ne sait qui avait laissé une casserole pleine de je ne sais quoi sur le feu. Difficile de dire après coup, on jurerait des billes de charbon.
Depuis, à chaque fois que l'alarme retentit, j'ai toujours le doute qui me traverse.

Aujourd'hui, elle s'est encore une fois faite entendre. Comme toujours, assourdissante seule, dans la chambre. Comme toujours, abrutissante car répétée par autant de haut-parleurs dans le couloir.
Réflexes. On se couvre et on abandonne le navire. La sirène martèle encore et toujours les tympans.
Coup d'oeil vers la cuisine. Ouf, c'est pas nous.

Dehors les gens se regroupent déjà. L'air sent le brûlé.
Dans la cour, quelques effets personnels à demi calcinés, des cendres.
Attente dehors, dans une cour en contrebas. Au bout de quelques minutes débarque un véhicule du Hampshire Fire Rescue, avec force flashes épileptisants.

A votre avis, premier réflexe des étudiants massés dehors et attendant la fin de l'incident ?

Sortir son portable et faire une photo.
De l'engin seul d'abord. Puis en groupes, avec des poses que ne renieraient pas des touristes devant la tour Eiffel ou le Sphinx à Gizeh.

Sommes-nous devenus insensibles à un drame qui est possiblement en train de se jouer ?
Comment une jeunesse devenue assez matérialiste peut rester de glace à l'idée de perdre des biens  tels que leur studio, leurs petites possessions ?

Non, on reste calme et on profite du show. Et moi, j'en profite doublement, ils sont eux-mêmes un spectacle.
Par Polo - Publié dans : Divers et d'été
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Samedi 24 octobre 6 24 /10 /Oct 22:07
Ce week-end, vous le savez sans doute, c'est le festival Quai des Bulles à St Malo (et même que ça va être bien). C'est l'occasion de vous laisser mes impressions sur la mouture précédente.

Ouais, je sais, je retarde à mort. Mais je m'étais promis que je ferais un petit compte-rendu, pour mémoire.
Et puis cette année, pas moyen d'y aller. Alors voilà. Et puis faut que j'écrive avant d'oublier (référence involontaire à Mathias Cassel).

Saint-Malo donc, octobre 2008.
Lâchés pour une partie de la journée, on s'est baladés d'expo en expo, on a même eu la fin de la conférence de Juanjo Guarnido (le dessinateur génial de Blacksad). Toujours dans le Palais du Grand Large, on a assisté à une séance de picto pas patato en live par Gally et Obion. Ceux qui découvraient les jeux de mots tarabiscotés gagnaient la feuille originale de paperboard qui avait servi au dessin.
Oui mais voilà, moi qui suis un fidèle des deux blogs, je n'ai pas tenté de donner la réponse quand je l'avais (bon, en gros à chaque fois), parce que c'est vrai quoi, c'pââââ juste pour les autres. Ouais, et je suis un gros timide aussi, chut ta gueule.
C'est con, tant pis pour les originaux.

A ce moment, on trouvait que c'était cool les expos, tout ça, mais ça manquait un peu d'auteurs en fait.
Ah oui, mais nous n'étions pas au courant que les auteurs dédicaçaient ailleurs.
Donc, on se pointe dans la grande halle, avec tous les stands des plus gros aux plus petits éditeurs... et là je me prends bien dans la gueule mon inculture crasse de l'univers BD. Pas foutu de connaître la moitié des auteurs qui dédicacent, même si certains noms sont familiers.
Je vous passe la queue monstrueuse pour choper la dédicace de Boulet... non, en fait on a un peu (pas mal) squatté le stand de Warum/Vraoum ! et papoté avec Monsieur le Chien et Wandrille (enfin... c'est surtout Wandrille qui papotait). Je suis reparti avec un exemplaire de Homme qui pleure et Valkyries dédicacé par MLC et In love with Mauricette par Wandrille. Shino-kun est quant à elle repartie avec le livre de Benoît Preteseille sur Dada, Dadabuk (attention, si vous laissez deux fans de Dada discuter, il y a de fortes chances qu'ils en viennent à parler Dada).
Pis c'est con on a loupé Pénélope, ce jour-là précisemment, elle dédicaçait à Rennes alors que nous n'y étions pas.

A part ça, on a traversé en évitant les gens plus qu'on a réellement avancé. J'ai pu admirer au passage la belle Mara et sa rose noire qui dédicaçait également.
J'en oublie, sûrement. Pukhet, si tu te sens de rajouter des détails...

Et après coup, j'ai appris que Mike était aussi de la partie, et qu'on l'avait loupé. Et c'est con... Pourtant, un petit mec avec un casque et une parabole géante ça se voit de loin, non ?

Par Polo - Publié dans : Time Shifted
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mercredi 21 octobre 3 21 /10 /Oct 21:29
Je me gausse (qui c'est qu'a fait pschitt ?).

Non, sérieux , je me gausse.

Lors de sa dernière digression rolexio-sakozique, Jaques S. avait largement baissé dans mon estime, malgré les (lamentables) tentatives (ratées) de se justifier et/ou de se raccrocher aux branches (mais l'est plus tout jeune... c'est pas à un vieux singe qu'on apprend à dire des conneries, mais force est de constater que la vigueur ne l'habite plus).

Et donc, le v'là-t'y-pas qu'il réitère dans le registre "je suis un vieux con  et je le prouve". Attention c'est du lourd.

"Le net est la plus grande saloperie qu'aient jamais inventé les hommes" [source]

Je vous avais prévenus. Faites gaffe, de la connerie bien grasse comme ça, ça tache.

Alors, tout de même, pour un vieux briscard comme lui, qui a fait toute sa carrière sur la communication et la pub, en arriver à l'extrémité de dire pareille sottise... n'est-ce pas lamentable ?
Oui, je sais, c'est dur, le choc générationnel, tout ça. Surtout que, ce qui change avec le net, c'est qu'étant participatif, on n'en est plus à fermer nos clapets et à recevoir benoîtement ce que les communicants veulent nous dire.
Ah, c'est dur de se prendre l'esprit critique de millions de français dans la tronche, hein ? Surtout quand on n'est pas habitués aux retours, et que la com' se fait toujours dans le même sens.

Alors, au lieu de vous ridiculiser davantage, disparaissez donc. Vous avez fait votre temps, il faut partir maintenant. Allez donc couler des jours tranquilles à l'écart (loin de nous, en tout cas), à attendre la faucheuse en faisant des mots croisés.
Mais par pitié, arrêtez de nous vomir vos miasmes nauséabonds ! Cette époque recèle suffisamment d'idées putrides pour que vous ne vous sentiez pas obligé d'en remettre une couche avec les vôtres, poussiéreuses de surcroît.
Par Polo - Publié dans : Crache ton venin
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 18 octobre 7 18 /10 /Oct 22:34
Vous avez trois heures de libre devant vous pour vous instruire ?

Alors prenez-donc le temps de voir ces deux conférences sur la situation et le devenir d'Internet, par Benjamin Bayart, que j'ai d'emblée classé dans mon palmarès personnel des conférenciers, aux côtés du Professeur Barry Trost et Bernard Stiegler, pour la simple raison qu'il arrive à faire passer le message sans qu'on se sente obligé de regarder sa montre.





Malgré mes efforts, impossible d'afficher la seconde vidéo, mais elle est disponible et en lecture ici.


Je ne sais pas vous, mais j'ai bien envie de monter mon petit serveur chez moi, pas vous ?
Par Polo - Publié dans : Divers et d'été
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 26 juillet 7 26 /07 /Juil 19:10
Oui, j'y suis revenu. Non pas par excès de nostalgie ou de sentimentalisme, pas vraiment par maniaquerie du dépoussiérage ou par une soudaine impulsion de Sehnsucht.

Je suis rentré. J'ai quitté à regret la lointaine Asie en n'ayant qu'entrevu ses merveilles et ses richesses. Et déjà je songe à y retourner. J'y ai songé bien avant mon départ, en fin de compte.

J'ai laissé celui qui respire l'honnêteté et la gentillesse par toutes ses pores, celui pour qui la courtoisie n'est pas qu'un mot abscons, qu'un jour dans une année ou un vague concept ; je l'ai laissé pour celui qui en surface me ressemble plus, en définitive, mais qui me rebute dès le vernis de la première apparence gratté, celui pour qui franchise est souvent synonyme de gueulante, complu dans une sorte de suffisance toute ethnocentriste.
Et c'est que je joue son rôle à merveille, tout bien pesé.

Rien à dire, donc.

Sans trop de raison, je reviens à mon écriture, trop souvent délaissée, à mon blog, trop souvent abandonné, comme on retourne voir un vieil ami perdu de vue depuis trop longtemps.

 お帰り *okaeri*

Ici c'est de nouveau chez moi.

Irasshai いらっしゃい

Par Polo - Publié dans : Divers et d'été
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 18:38

Un baiser sur la joue, puis un deuxième
La caresse de ta peau sur la mienne
Des éclats de ta voix
Et toi, et toi, et toi

D'un souvenir ce qu'il me reste
Un cheveu noir sur ma veste
Une voix, des images fugaces
Et toi qui t'effaces, t'effaces, t'effaces
Par Polo - Publié dans : Lettres
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 27 janvier 2 27 /01 /Jan 23:36
Le 31 décembre 2008.

Un train file vers l'ouest. A peine ballotté par la trajectoire presque linéaire de la navette qui fuit dans la nuit, traversant l'espace avec une paisible vivacité.
Changement de piste. A mes oreilles parviennent les notes d'une voix calme, douce, apaisante. Un chant léger qui transporte tout mon être sans lui imposer le moindre mouvement.




Morlaix.
De puissants projecteurs éblouissent les grandes arches du viaduc d'une lumière sèche. Son immense silhouette se détachant sur les ombres de la nuit renvoit des flots pâlis.

Pendant un instant j'étais ailleurs, hors du temps, hors du monde.

J'ai réussi, j'ai encore capté un fragment d'éternité.
Par Polo - Publié dans : Trêve de rêves
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 5 janvier 1 05 /01 /Jan 22:04
Où on ne sait pas bien ce qu'on fait, où on le fait quand même, mais où on sait pertinemment qu'on va le regretter.


D'autres qui suivent avec l'amertume dans la gorge, une boule putride qu'on ne peut cracher.

Des pulsions meurtrières, des envies de tuer à main nues pour le premier regard de travers, pour le simple plaisir de saisir un instant la saveur métallique d'une goutte de sang purifiant une langue qui ne peut se défaire du goût aigre de la défaite.
Par Polo - Publié dans : Idées noires à l'encre noire
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 4 janvier 7 04 /01 /Jan 10:56
Il est de bon ton en cette période de faire un bilan de l'année précédente et de sortir les axes à approfondir pour celle qui démarre.

Contrairement à ce que j'aurais pu penser, 2008 ne fut pas une année charnière, et pour cause ; 2009 me verra à la conquête de toujours plus de connaissance, dans les lointaines contrées d'Orient, et d'ailleurs probablement.

Au programme pour 2009 :
- Mes partiels du premier semestre, validant la partie théorique de mon Master Recherche
- Mon stage, à Sendai, au Japon
- Ma thèse, destination inconnue : Rennes, Paris, Danemark, Finlande, Islande, Japon, Corée, Nouvelle-Zélande ?

Pour ce qui est des bonnes résolutions : ce n'est pas toujours utile d'en prendre... pour ma part j'espère maîtriser un japonais courant d'ici à la fin de l'année. Pas gagné mais ça peut le faire.
J'espère avoir le temps de voir mes amis, ce qui, au vu du programme annoncé, risque d'être assez compromis.


Ah oui, j'oubliais... en 2009 je poste sur mon blog ! :D




Ami lecteur, amie lectrice,
paix, amour, joie, félicité, réussite et

sushis au wasabi pour cette nouvelle année !

Par Polo - Publié dans : Divers et d'été
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 28 décembre 7 28 /12 /Déc 16:36
Certes, avec retard. Mais bon. Désacralisons, ça fait du bien.
Comme j'aime beaucoup ce que font Oldelaf et Monsieur D, je le sentais bien d'agrémenter cette fin d'année avec cette chanson.


Par Polo - Publié dans : Musique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Calendes rayées

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Fête du Brie !!!

Lâcheté comme...

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés