158. Back in black

Publié le par Polo




S'il est une chose que je regrette depuis le changement d'heure (si vous n'étiez pas au courant, vous avez du en louper des trucs !), c'est bien de ne plus rentrer chez moi avec le jour.

Le soleil était déjà fort bas dans sa course descendante lorsque je suis sorti de chez moi pour aller en cours (oui, je vais en cours à 17h30, je suis un sale faqueux maintenant).
Quand je suis rentré (à 19h donc, ça n'a pas que des avantages d'être en fac), la nuit avait déjà jeté son voile d'ombres.

Hélas.

S'il est un petit plaisir dont je ne me prive pas et que je cultive soigneusement, c'est bien celui de contempler le ciel et ses mille teintes changeantes. Or, j'avais jusque-là la joie de l'observer au retour au moment où il est le plus beau, où les nuages jouent avec le soleil mourant, les parant de mille teintes.

Bien heureusement, la nouvelle impossibilité de contemplation va de pair avec le retour du froid, et ce n'est plus à regret que je presse le pas vers mon refuge désormais.

_______________________________
Vous aurez remarqué que je continue de mettre à jour la colonne de liens à gauche.
Dans les derniers venus, allez-donc voir Sinfest et Looking for group (merci Val)

Publié dans Divers et d'été

Commenter cet article

marilou 29/10/2008 08:38

Toujours amoureux du coucher de soleil...J'ai la chance immense de pouvoir l'observer de mon bureau, ça n'a pas que des avantages d'être fonctionnaires, on rentre aux mêmes heures que les faqueux :p