167. Un moment de paix, quelque part hors du cours du temps

Publié le par Polo

Le 31 décembre 2008.

Un train file vers l'ouest. A peine ballotté par la trajectoire presque linéaire de la navette qui fuit dans la nuit, traversant l'espace avec une paisible vivacité.
Changement de piste. A mes oreilles parviennent les notes d'une voix calme, douce, apaisante. Un chant léger qui transporte tout mon être sans lui imposer le moindre mouvement.




Morlaix.
De puissants projecteurs éblouissent les grandes arches du viaduc d'une lumière sèche. Son immense silhouette se détachant sur les ombres de la nuit renvoit des flots pâlis.

Pendant un instant j'étais ailleurs, hors du temps, hors du monde.

J'ai réussi, j'ai encore capté un fragment d'éternité.

Publié dans Trêve de rêves

Commenter cet article

Polo 03/02/2009 15:01

Je pensais bien que ça te plairait :)

Valentin 28/01/2009 23:38

Et merci de nous le faire partager...là je viens de m'arrêter dans mon studio...Pendant toute la chanson.