Atterrissage

Publié le par Polo

*Bizarrement, juste au moment où je me mets à relancer ce blog, je vois que champi vient de laisser un com, quand je dis qu'on est liés, c'est pas n'importe quoi...*

Revenu presque par hasard sur ces terres bloguesques que j'ai foulées par le passé, je me rends compte que rien n'a changé, et pour cause je suis le seul capable d'influer sur le cours de l'existence de cette poignée de kilo-octets noyés dans l'immensité webistique. Rien n'a changé ? Pas tout à fait. Mon Blog Rank est passé à 1 ^^"
Bref, le temps est venu de réanimer comme je le peux cet éclopé de la nébuleuse bloguesque. Je vais pas la jouer comme un épisode d'Urgences, quoique ça aurait pu être drôle. Passons.

A mon grand désespoir, je ne dispose pas d'autant de temps que je souhaiterais pour mettre à jour mon petit espace réservé, que certain(e)s suivent avec attention (encore 9 personnes différentes connectées hier). Et puis s'il n'y avait que ça ! Mon cerveau s'obstine quotidiennement à l'aridité synaptique qui plonge mes pauvres neurones dans une torpeur idéologique sans nom. Voilà je me mets à faire des grandes phrases pour meubler mon article. Comme Desproges. Bloody Hell.

Toujours est-il que je me sens petit, tout petit à côté du blog des Bodichoas (lien sur la colonne de gauche, vous êtes priés de cliquer dessus, merci), même s'ils sont quatre (dont trois faqueux ^^) pour le remplir cela ne constitue pas une excuse pour autant. Tiens, puisque j'en suis à remplir de l'espace avec des phrases vides de sens, je vais disserter sur la multiplicité du potentiel d'écriture en groupe (rien que ça). Est-ce que parce qu'ils sont quatre fois plus nombreux ils sont capables d'avoir quatre fois plus d'idées ? En toute logique oui. Mais ça reviendrait à faire une grossière approximation à l'instar d'Ellingham ou de Born-Oppenheimer. Eh oui, on se limiterai à la considération de corps isolés. Or, l'interaction entre individus n'est-elle pas source d'inspiration ? Celles et ceux qui ont fait un tant soit peu de dénombrement savent qu'il y a 6 interactions possibles dans un groupe de 4 personnes. Oui mais 6 interactions binaires. Or il est de notoriété publique que les Bodichoas sont un groupe soudé qui ne se limite pas à de bêtes interactions one-to-one. Si on ajoute 4 interactions ternaires et une quaternaire, ça nous fait au total 4 + 6 + 4 +1 = 15 fois plus de sources d'idées.
Oui bon d'accord je me trouve des excuses ridicules pour justifier mon absence en ces lieux. Le pire c'est que des idées j'en attrape au vol de temps en temps au gré de mes pérégrinations, sauf qu'il m'est impossible à chaque fois de les noter quelque part pour les réexploiter ici même.

Voilà pour mon article vide de sens. J'espère qu'il n'y en aura pas trop.

Publié dans Divers et d'été

Commenter cet article

Milky 20/11/2006 22:44

Achète un petit carnet où tu pourras prendre des notes et emporte-le partout avec toi.Milky, de retour, si mon ordi ne me lache pas encore.

Syria 19/11/2006 12:28

Ah vi, et sinon tu peux peut-être tenter de factorielliser pour avoir plus d'idées =)
Paul! (à lire Paul factorielle pour tous ceux qui ne font plus de Maths ^^)
(Et puis moi j'attends ton article =o Tu sais sur quel thème hein ^^)

Polo 18/11/2006 13:48

Les vils  =on'est-il point suffisant d'être astreinte à une vie de taupine en période scolaire, voilà qu'en plus on t'exploite pendant tes maigres périodes de repos ?Courage camarade !  =)...n'empêche, en écrivant Mon ancêtre la Taupe, on avait pas tout à fait tort ^^"

Syria 18/11/2006 13:19

T'aurais aussi pu mettre un lien direct ^^
Note que les 3 "faqueux" du groupe font pas vraiment d'efforts pour les maj, et que c'est à la Toussaint quand j'avais un peu de temps que ça s'est un peu réveillé ^^'
Comme quoi, les prépas sont exploités.
(Et frustes)