Toast !

Publié le par Polo

*yahou je tiens la forme moi ce soir... ça doit être le partiel d'élastomères qui fait cet effet-là (ou pas)
plutôt la proximité des vacances en fait*

Mardi dernier, en anglais (notre dernier "cours" à proprement parler), vu qu'on n'avait plus à s'entraîner pour le TOEIC puisqu'on l'avait passé la semaine précédente (trois articles plus loin), on a fait des choses diverses et variées, genre comment présenter à l'oral, quel ton utiliser (belle performance de Dominik qui lisait un texte publicitaire avec une conviction et un jeu hors du commun, un très mon moment de contractions zygomatiques et larmes au coin des yeux), etc... on même écouté (3 fois) Imagine de John Lennon avec un texte à trous sous les yeux, histoire de nous tester en compréhension orale. Sauf que moi ben j'avais commencé à remplir les trous avant que commence la chanson hihi ^^.

Pour la peine : cadô


Et on a aussi travaillé sur un texte de George Bernard Shaw (écrivain), en fait plutôt un toast porté à sa magnificence Albert Einstein, probablement le plus grand homme du siècle dernier.
Voici ce texte :


*à écouter pendant*

"I have said that great men are mixed lot, but there are orders of great men. There are great men who are great men amongst all men, but there are also great men amongst great men, and that is the sort of great man whom you have amongst you tonight. I go back 2500 years and how many of them can I count in that period ? I can count them on the fingers of my hands : Pythagoras, Ptolemy, Aristotle, Copernicus, Kepler, Galileo, Newton, Einstein. And I still have two fingers left vacant. My lords, ladies and gentlemen, are you ready for the toast ? Health and length of days to the greatest of our contemporaries : Einstein !"

Bon il n'est pas question de Socrate, ni Kant, ni même Hugo ou Bach... mais c'est quand même un texte intéressant. L'exercice, outre de savoir où étaient placées les pauses dans le discours (oui le texte qu'on nous a donné était sans ponctuation), était de faire nous-même un toast, à la gloire de quelqu'un. J'ai eu l'idée de détourner l'exercice, et de le mettre à ma sauce (nan pas celle avec laquelle je fais les pâtes, j'avais ni poivre ni curry ni viandox sous la main).
J'en suis assez fier, surtout que ça a été écrit en 10 minutes.

"There are some people who were so brilliant that they have left a trace in the history, and their works are known by all. The seventh art is a good example. There are many movie realisators that have left eternal works : Spielberg, Almodovar, Kubrick, Burton, Tarantino...
These men have in common the fact that they have gone to the end of their dreams, they have given a life to their passion, but all movie realisators haven't made it with the same talent.
Most of the bad realisators have fallen in common oblivion, but the man I'm talking is so bad that he left a trace in history as the worst realisator who have ever lived.
Please welcome Mr Edward D Wood Jr !"

En me relisant je vois bien qu'il y a pas mal de maladresses, mais ça me plaît bien comme ça.

Publié dans Divers et d'été

Commenter cet article

Milky 13/02/2007 07:01

Euh, ça n'a rien à voir avec l'article mais faudra que tu me dises comment on met de la musique.