Raaaah [lovely]

Publié le par Polo

Voui alors après mes déboires physico-chimiques, fallait réagir.

Alors ce matin, j'ai fait des misères à mon Discman.
Loin des Iron Maiden, Rammstein, Pantera, Slayer, Oomph!, Sonata Arctica et autres Dragonforce [et consorts] qui squattaient sans vergogne mes esgourdes depuis plus de deux mois, cette fois, en changeant de disque, je ne sais pas ce qui m'a pris.
J'ai sorti mon vieux Reggae/Ska qui date de ma période prépa et que j'écoutais sans interruption pendant mes [trop] longues nuits de travail acharné à réduire des matrices, à intégrer des séries, à Fourier-iser des fonctions périodiques, à calculer des flux de fluides incompressibles selon la sacro-sainte méthode de Bernoulli, à m'écarteler les neurones sur les équations de Maxwell, à tenter vainement de comprendre les relations de Van't Hoff ou de Gibbs-Helmholtz... [la thermo n'est toujours pas mon amie d'ailleurs]

Et là, c'est revenu.
Après un [bref mais intense] orgasme auditif sur la Ruda Salska, j'ai laissé le baladeur tourner en roue libre. Je chantais sans trop m'en rendre compte en passant sur L'art de la Joie et Le Passager du Réel, tout en faisant mes spots de CCM1, les élutions à l'acétone2, les révélations aux UV3 et au permanganate de potassium4. Je me suis même surpris à danser dans les escaliers pour aller fondre des capillaires au bec Bunsen5.

Et j'ai relancé une manip, de comme celle qui n'a pas marché, mais avec une autre base6, donc je laisse tourner le ouikend et on verra si ca marche [ou pas]. Je passe sur la seringue utilisée pour prélever le THF anhydre7 qui faisait rien qu'à m'embêter.

Et là présentement, c'est Marcel et son Orchestre qui vient me chatouiller doucement les tympans. Ca me rappelle des trop bons souvenirs.
Joël et David, des potes de lycée.
et puis la taupe....


Si Poussin et Valentin8 passent par là ca leur rappellera des trucs :

"Au début elle est froide !
Au début elle est froide !
Au début elle est froide mais après elle est bonne !"
*chanté à 7h du mat dans les douches communes de l'internat, je précise. A cette heure-là l'eau chaude avait du mal à parvenir jusqu'au quatrième étage, alors on passait le temps histoire de...*

"OURS ! OURS !"
*ceci est une méga private joke*


*pour que vous ne vous posiez pas de questions sur ma santé mentale*
*comment ca trop tard ? ^^ *


____________________

Lexique [des termes incompréhensibles aux non-chimistes que vous êtes, grands fous] :
1 CCM : Chromatographie sur Couche Mince (en anglais TLC Thin Layer Chormatography). C'est une méthode d'analyse d'un mélange, permettant de séparer les composés suivant leur polarité en faisant migrer un dépôt sur une couche [mince] de silice. Le terme "spotter" [barbarisme] désigne le dépôt initial de matière sur la plaque.
2Acétone : solvant très utilisé en chimie organique. Dans ce cas précis, il sert d'éluant [il fait migrer les spots] pour la CCM
3UV : rayonnement ultraviolet (comment ca c'était évident ?) qui permet de détecter sur la plaque CCM après élution tous les composés aromatiques (ie avec un noyau type benzène)
4 Permanganate de potassium (ou KMnO4) : quand les UV marchent pas, on utilise des méthodes plus bourrines pour révéler les plaques. Plongeage dans le KMnO4, dans l'Iode ou dans l'acide sulfurique, suivi ou non d'un passage au décapeur thermique [genre de sèche-cheveux qu'il faut pas se sécher les cheveux avec parce que t'auras trop chaud à ta tête] [pour info un décapeur peut monter à 500oC]
5Capillaires : tubes de verre très fins [tellement fins qu'ils sont sujets au phénomène de capillarité, [ vous savez, le café qui monte tout seul dans le sucre...] et on les fait soi-même, en utilisant un tube de verre chauffé à la flamme (d'où le bec Bunsen) qu'on étire [magie....]. On les utilise pour faire des dépôts nets sur les plaques CCM.
6Base : je parle bien sûr d'une base au sens de Brönsted (ou de Lewis), c'est à dire le contraire d'un acide [je sais que des gens pas du tout scientifiques me lisent, alors j'explique à tout le monde]. Donc précédemment j'avais utilisé une base super forte [de l'hydrure de sodium, forcément ca décape], et là je tente avec un truc plus tranquille [carbonate de césium].
7THF (tétrahydrofurane) : un solvant assez sympa pour la synthèse, sauf qu'il adooore l'eau donc il faut l'utiliser anhydre et c'est plus ou moins galère. En fait il y a un modus operandi assez précis, et qui devient vite chiant si votre matos n'y met pas du sien.

Précision :
8Si j'ai mis que Poussin et Valentin, c'est que Denis était rarement levé à cette heure [et à sept heures], surtout en spé. Et Dav désertait joyeusement l'internat pour rejoindre sa chère et tendre.
Donc voilà. Et puis d'abord j'ai pas à me justifier. 404 power, na !

Publié dans Divers et d'été

Commenter cet article

Milky 08/07/2007 21:19

Ouais bon ça va hein ? Je prends mes douches à l'heure que j'veux d'abord. D'ailleurs là j'y vais.PAP : Police Anti Pipi

Polo 09/07/2007 06:56

Denis, sauve l'humour !ca y est, je le sens que mon blog va aussi être contaminé de bodichoïte aiguë ^^

champ 07/07/2007 20:00

le décapeur thermique, c'est pas le truc dont ben se sert pour allumer son barbeuc' ?

Polo 09/07/2007 06:55

Exactement ^^En labo on s'en sert plutôt pour sécher de la verrerie ou démarrer des réactions.

Valentin 07/07/2007 12:36

*Prends une grande inspiration*
PSCHIOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUF !!!

Polo 09/07/2007 06:54

KHIIIIIIIIOUFFFFFFFF !!!!!!!

champ 06/07/2007 21:23

ouais grave.mais est-il pire de n'avoir que de l'eau froide, ou de n'avoir que de l'eau tiède, mais à pression variable ?...'faut que je fasse attention, je vais dépasser mon quota de questions intelligentes pour la semaine...voualaa...je vais me coucher... :P

Polo 09/07/2007 06:54

Je préfère encore la pression variable, parce que non seulement elle était froide, mais en plus pression Kärcher, alors merci bien...