114. Petit, petit.

Publié le par Polo

L'autre jour je me réveille, fortuitement aidé par la radio, qui débitait :

"Nicolas Sarkozy vient encore de baisser dans les sondages, sa cote a atteint 36% d'opinions positives, un record...."

Vague sourire.

"Hé bah... Il aura tenu un an"

Et là, du fond de ma mémoire, j'entendais une voix qui me chuchotait tout bas dans ma mémoire...


"Tu te noieras dans la fange, petit, petit."


Reste à savoir pourquoi Hugo vient me tourmenter jusque dans mes réveils difficiles, alors que je suis censé penser à des concepts beaucoup plus terre-à-terre que la lecture des Châtiments.




Le texte est ici, Livre VII, 6

Publié dans Divers et d'été

Commenter cet article

Polo 22/02/2008 13:48

Ouais je sais."Vous savez qu'il m'arrive encore de m'épater moi-même ?"Muahaha, je ne sors même pas, je suis chez moi ^^

champ 22/02/2008 11:47

Haha. Preuve que t'es pas mon frère pour rien...